Cent minutes de coolitude : les outils digitaux pour la formation
Thierry Klein
fondateur et président
speechi
Bill Gates, Steve Jobs, Octave Klaba… Vous avez admiré leurs shows de présentation (mélangeant moyens multimedia, son, lumière, écrans géants, démonstrations diverses et variées). Vous aimeriez reproduire ces performances dans votre environnement et cela vous semble plutôt facile car les technologies employées (vidéoprojecteur, PowerPoint, un peu de vidéo) resteraient assez simples ?… Deux problèmes principaux vous attendent…

Pour organiser les grands shows des entreprises, il y a du monde en cuisine. Passons sur l’écriture, la mise en scène du contenu…qui sont des opérations préalables à la présentation. Pendant la présentation même, plusieurs personnes déchargent le présentateur, passant les diapositives, lançant les vidéos et même prenant le relais au cas où la démo ne se passerait pas tout à fait comme prévu. Toute une logistique pour que le présentateur ait l’air aussi cool que possible. Coolitude du présentateur : facteur clé du succès de toute présentation, de toute formation. Plus le formateur a l’air cool, libre de ses mouvements, décontracté, détaché de la technologie qu’il emploie ; plus il captivera l’attention de son audience et mieux il transmettra son message.

Sauf que, à de rares exceptions près, vous ne disposez pas de tous ces moyens en formation ou lors de vos présentations, et que votre tâche est beaucoup plus compliquée que celle de Steve Jobs ! Du coup, il vous faudra choisir une solution simple et fiable pour vos "cent minutes de coolitude" ne se transforment pas en quelques moments de grande solitude.

Utiliser la technologie pour créer des liens avec l’audience

La technologie doit servir à créer des liens avec l’audience et non pas isoler le présentateur. Le succès du tableau interactif dans l’éducation n’est pas lié à de nouvelles fonctionnalités de présentation : un tableau interactif n’apporte pas plus de fonctionnalité qu’une simple souris d’ordinateur. Mais il est un moyen aisé de faire des allers-retours, d’un type nouveau, entre le tableau, l’ordinateur, le présentateur, l’audience. Le professeur qui utilise un TBI (tableau blanc interactif) créera probablement plus de liens qu'un professeur utilisant un vidéoprojecteur. Il ira vers son écran, l’annotera, arrêtera une vidéo suite à une question, etc… Tout ceci améliore le lien vers la salle et la performance du présentateur.

Il est intéressant de recenser les moyens techniques disponibles aujourd’hui pour les entreprises aujourd’hui et de les classer sur une matrice « coolitude » / liens créés.

Tableaux interactifs, vidéoprojecteurs interactifs, écrans interactifs

En tête viennent les tableaux interactifs (adaptés à des audiences allant jusqu’à 50 personnes environ). Simples d’emploi, ils mettent en valeur l’orateur et lui permettent de bouger devant son audience. La plupart de ces outils installés aujourd’hui en entreprise sont en fait des vidéoprojecteurs interactifs tactiles (le vidéoprojecteur interactif est un tableau interactif « tout-en-un », plus simple d’installation et d’utilisation que le tableau interactif). L’écran interactif géant (tactile) ajoute à la fois du lien (car l’image de l’écran est de meilleure qualité et que l’interactivité est parfaite) et une quantité non négligeable de coolitude (le présentateur n’est jamais gêné par l’ombre et présente plus facilement et l’écran se manipule comme un « IPAD géant »).

Interactivité et mobilité

A noter qu’il existe des versions mobiles de ces outils, qui sont extrêmement utilisées en entreprise. A qualité égale, une solution mobile est en général plus intéressante qu’une solution fixe et peut être utilisée plus souvent (de même qu’un ordinateur portable est souvent un meilleur compromis qu’un fixe). Aujourd’hui, 50% des tableaux interactifs et vidéoprojecteurs interactifs que nous vendons en entreprise le sont sous leur forme mobile.

Les marqueurs digitaux ou intelligents

Les nouveaux marqueurs intelligents (« Smart markers ») permettent de capturer tout ce qui est écrit au tableau de façon numérique puis de le communiquer à toute l’audience. Ils fonctionnent « tablette éteinte » et ne nécessitent pas de vidéoprojecteur, ce qui fait que la technologie reste invisible. Ils sont mobiles et peuvent être utilisés partout. Ils ne changent pas la façon de présenter et permettent pour les formateurs / présentateurs qui utilisent des marqueurs, d’atteindre la coolitude absolue.

Les tablettes / smartphones et outils associés

Si vous présentez d’une tablette, ou d’un téléphone mobile, vous allez certes gagner en coolitude – ce n’est pas rien -  mais vous revenez dix ans en arrière sur le plan de la présentation elle-même car vous allez devoir agir sur un petit écran, le regarder, le toucher… Tout ceci vous coupe de la salle, comme est coupé de la salle le présentateur qui présente son PowerPoint à partir de son PC en manipulant sa souris. Cependant, ces objets sont si répandus qu’il est nécessaire de pouvoir les utiliser en présentation. Il y a beaucoup de logiciels de présentation intéressants et une technologie de clé « miroir » sans fil permet d’envoyer vers le vidéoprojecteur ou l’écran géant  l’image de la tablette (Apple / Windows ou Android). Cette technologie me semble la meilleure en présentation actuellement. Son coût est modique.

Les logiciels collaboratifs sur tablettes

A noter que les tablettes / smartphones sont dotées de capacités collaboratives très intéressantes en présentation ou en formation. Un conférencier peut prendre l’avis de son audience de façon très simple grâce à des logiciels de « sondage » ou d’évaluation tels que « Je Lève La Main ». Les marqueurs intelligents cités plus haut permettent d’envoyer en temps réel le contenu du tableau vers les téléphones de l’audience (sans que, pour autant, le conférencier n’ait à utiliser sa tablette comme outil de présentation).

Pour en savoir plus sur Speechi

twitter linkedin viadeo facebook