Le design : élément clé de la motivation apprenante
Elodie Primo Amado
ceo
mos - mindonsite
Un design qui doit porter sur les contenus comme sur le portail de formation, comme le rappelle Élodie PRIMO, CEO de MOS-MindOnSite, un leader européen du LMS… qui soigne particulièrement ses portails.

Quels sont les enjeux du design dans le champ du Digital Learning ?

Élodie Primo :
Reflet des grandes tendances créatives, ce qu'on appelle le web design a pris un essor considérable au cours des cinq dernières années. C’est l’art de présenter de manière simple les choses les plus complexes. Il intègre de manière implicite l’ergonomie. Appliquée au Digital Learning, l’ergonomie d’un portail est définie par sa capacité à répondre efficacement aux attentes des utilisateurs avec une navigation confortable.

C'est une tendance forte, que nous notons chez nos clients : les entreprises recherchent des solutions personnalisées avec des portails de formation qui allient design, ergonomie et richesse des fonctionnalités pour le plus grand plaisir des utilisateurs ! Car le design des portails contribue en effet fortement à la motivation des apprenants, laquelle tient essentiellement à l’adéquation entre le service rendu et le besoin de l’utilisateur. L’ambiance graphique dégagée par l’interface conditionne aussi l’engagement dans la durée. Une interface claire, bien structurée, où chaque groupe de fonctionnalités est habilement positionné est un gage d’efficacité. D'une certaine façon, on peut dire que le résultat optimum est atteint non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à enlever.

Autre chose : comme un portail de formation en ligne fait partie intégrante d’un ensemble de sites et de ressources, et que les utilisateurs y accèdent souvent via l’intranet ou le site web de l’entreprise, il faut veiller à une bonne cohérence graphique entre ces différents environnements… Une cohérence qui peut englober - pourquoi pas ? - les ressources utilisées en ligne ou sur papier lors des formations présentielles, et qui concerne les contenus sur mesure, ou les modules sur étagère qui sont souvent personnalisables pour mieux véhiculer la culture d’entreprise et renforcer le sentiment d’appartenance de l’utilisateur.

Vous le constatez : cette tendance "design" témoigne de ce qu'un portail de formation dépasse le seul cadre de la formation pour constituer une extension du marketing et de la communication.

Qu'est-ce qu'un bon design pour les apprenants, pour les managers, les responsables formation… ? Tous les secteurs d'activité sont-ils concernés ?

Élodie Primo :
Votre question illustre bien le fait que le principal défi à relever pour l’ergonomie se trouve dans la diversité des profils à toucher et notamment dans le contexte de la formation de l’entreprise étendue ! Pour tous les utilisateurs, un portail bien "designé", comme je le rappelais, c’est un espace graphiquement agréable dont la navigation est intuitive et qui permet d’atteindre rapidement ses objectifs.

On peut relever ici que la gamification est une vraie tendance, susceptible de renforcer la motivation des utilisateurs. Pour faire du portail de formation, un univers ludique et interactif, il faudra faire des efforts dans plusieurs directions : aspect du portail,  fonctionnalités, consignes et contenus de formation, etc. Au-delà de ce qui peut apparaître comme une mode, la gamification est une réponse possible au taux d’attrition important de certains programmes de formation : des apprenants qui consacrent du temps mais peu de ressources cognitives pour comprendre les messages et n’apprennent finalement pas : c’est là la limite des formations obligatoires ou subies.

Côté responsable de formation, le portail doit répondre à des questions très concrètes : comment transformer une "personne-cible" en un "participant" ? Et sans obligation, comment les convaincre de libérer du temps pour se pencher sur les contenus ? Ce n'est évidemment pas simple, mais on peut utiliser des modèles comme celui de la 'boucle de l'engagement" (engagement loop), issu du champ du game design, qui repose sur 3 principes : la motivation, l’action et feedback.

Quant à l’administrateur, un portail back-office étant fonctionnellement beaucoup plus sophistiqué qu’un portail apprenant, on privilégiera le "wysiwyn" (what you see is what you need) pour ne laisser apparaître que les informations dont il a besoin. L’aide contextuelle viendra de plus enrichir son expérience utilisateur afin de faciliter la compréhension des actions possibles. Pour ce qui concerne le suivi, l’accent est mis sur les tableaux de bord et la facilité à les exporter.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le design n’est plus l’apanage du monde du luxe. Il est vrai que ce secteur présente l’avantage d’avoir intégré le concept et investi dans le design depuis toujours car on touche le client final ! Ceci dit, le beau n’est plus uniquement réservé aux cibles externes et les autres secteurs l’ont bien compris. Nous avons notamment designé des portails de formation dans les secteurs de l'horlogerie et de l'industrie pharmaceutique qui délivrent en particulier des services sur ces tablettes devenues des outils de travail au quotidien, et sur lesquelles des ressources de démonstration client et de formation sont disponibles. En l’absence de cloisonnement, l’esthétique est omniprésente.  

« Faire du beau » est-ce que c’est plus compliqué ?

Élodie Primo :
Il y a dix ans, nos clients nous voyaient comme le "couteau suisse du e-learning"… Aujourd'hui, MOS MindOnSite se voit plus comme le « Designer du portail de formation Haute Couture" ! Avec une préoccupation de tous les jours : prendre en compte les différences culturelles : les francophones recherchent fréquemment du sur mesure alors que les anglophones et les germanophones sont plus dans une approche de templates et checklists fonctionnelles.

La question du coût est aussi essentielle, car faire du beau coûte forcément un peu plus cher que de changer le logo sur un modèle. Ceci dit, nous travaillons sur la base de modèles personnalisables et pour le sur mesure en "co-design" avec le client. Nous réalisons les maquettes numériques fonctionnelles puis les maquettes graphiques. Une approche facilitée par notre plateforme MOS Chorus qui intègre 2 éditeurs : l’éditeur de style des contenus et l’éditeur d’interface des portails, de quoi personnaliser à moindre coût aussi bien les fonctionnalités que le graphisme.

Enfin on sait que l’ergonomie doit s'adapter aux différents supports utilisés par l'apprenant… C'est le cas avec la technologie MOS, qui tend vers ce "responsive design" dont on entend de plus en plus parler.

Pour en savoir plus : Webinar sur le design des portails de formation, le 21 octobre à 11h
 

twitter linkedin viadeo facebook