Alexis Faglin vient renforcer la Fabrique de l’offre de CSP
csp | 16 OCTOBRE 2017 | agrandir le visuel | lire le document (.pdf ou .doc)

Pour développer son panel de solutions pédagogiques, CSP renforce son équipe de la Fabrique de l’offre par le recrutement de Alexis Faglin comme chef de projet et architecte pédagogique

Titulaire d’un DESS de droit public et d’un M2 de Responsable formation, Alexis Faglin a passé l’essentiel de sa carrière chez Demos où il a occupé la fonction de Chef de projet pendant dix ans.

A son arrivée chez CSP, il a bien voulu se prêter au jeu de l’interview pour évoquer ses expériences, ses envies et les projets à développer. Le meilleur moyen de le connaître est de lui donner la parole !

Qui êtes-vous Alexis Faglin ?
Je suis un passionné de pédagogique et de transmission du savoir. J'aime comprendre, apprendre, transmettre et proposer des apprentissages, être dans l'échange et dans le challenge. C'est-ce que j'ai toujours fait depuis mon adolescence. Et c'est finalement la voie que j'ai choisie pour mon activité professionnelle, alors que mes études initiales ne m'y prédestinaient pas !

Donc la formation a toujours été votre domaine de prédilection ?
Non, pas du tout ! Je suis juriste… de formation ! J’ai un DESS en droit public. Par un concours de circonstances, je me suis retrouvé en tant qu’étudiant à faire un boulot alimentaire dans l’organisme de formation des Mousquetaires… voilà pour le côté professionnel. Mais j’aime beaucoup la pédagogie, la transmission que j’ai pu mettre en œuvre très tôt dans les centres de loisirs où je travaillais pendant mes études. Entre mes 15 et mes 30 ans, j’ai pratiqué le volley ball en compétition et suis devenu coach et sélectionneur d’équipes de jeunes en départemental.


Quelles sont vos missions chez CSP ?
J’arrive en tant que chef de projet et architecte pédagogique à la Fabrique de l’offre : cela consiste à imaginer, concevoir et réaliser des dispositifs de formation pour répondre à des besoins spécifiques de transformation des compétences. Il s’agit de mobiliser toutes les ressources humaines et digitales pour créer une expérience unique de formation au profit des utilisateurs. En fait, j’intègre une équipe déjà constituée mais qui se transforme et qui, j’ai l’impression, ne craint pas de s’interroger sur son propre fonctionnement. Ma fiche de poste est « à construire ». Cela a été dit lors des entretiens, je ne m’inquiète pas du tout… bien au contraire. C’est même ce que j’ai aimé en dialoguant avec Jean-Baptiste Jourdant, le directeur de la Fabrique de l’Offre : les choses ne sont pas figées. J’aurai beaucoup de plaisir à animer, car j’adore ça ! Spécialement autour du management de projet. J’aime expérimenter les choses pour en faire comprendre d’autres ou bien construire des exercices… Ce que j’aime dans la pédagogie, c’est de construire un chemin pour arriver à un but défini auparavant. Il faut être clair avec ses intentions et imaginer un parcours qui les rejoignent le plus naturellement possible.

Pourquoi avez-vous choisi CSP ?
En fait, j’ai réalisé que j’avais fait mon temps chez Demos… Pourtant, j’ai vraiment choisi CSP ! Pendant la période de recrutement, j’ai eu la possibilité d’intégrer une autre structure tout à fait différente et dont les challenges étaient aussi très attractifs pour moi… CSP me proposait un poste qui me convenait davantage. Ainsi le volley-ball… ce n’est donc pas seulement un sport de plage ? Le volley-ball est le meilleur sport qui soit ! Car il demande : à être parfaitement coordonné, une maîtrise totale de la balle même en extension, puisqu’on ne peut pas la bloquer, et surtout on ne peut rien faire sans les autres coéquipiers.

plus de renseignements sur
csp
twitter linkedin viadeo facebook